29.10.19

RADIO 09, journal



D'abord officier de police
il devient acteur 

Un héros trouble 
une famille petite ville 
tu fais dix pages et tu t'arrêtes 
vas voir tes personnages à la fenêtre :  
"… sur leurs visages à tous, 
se dessinait l'élan impulsé par les dieux." 

Le bon ou le vilain
également heureux
ou malchanceux

Une issue au malheur :
la bonne vie
la fabrique du héros qui renonce

Douce
simple 
paisible
une maison
il possédait la bonne vie 
le bonheur domestique

Ils avaient raison
tous ceux qui disaient que
 
"Tu as besoin de gens comme moi, 
alors souhaite une bonne nuit au sale type…"


Vincent Deyveaux, 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire