20.8.19

RADIO.01, journal




Des petites villes 
avec des petits noms
à traverser
en faisant attention
aux autorités

Les dossiers secrets
sur les traces du tueur
on traque à la télé
les artistes
les compositeurs

Des lieux immenses
abandonnés
des résidences

L'avant-guerre
cet autre fin
sur les photos de ma jeunesse, une étrange tendresse…”

Un grand film coûte cher
démiurge c'est millions

On ne demande rien
mais on n'a plus le choix
ceci cela

Autrefois on était libre
avant l'invention du papier

Mec, tu as dû en vivre
pour écrire des chansons comme ça!
Où t'avais disparu, nous on t'aimait ? …
Par où que tu le prennes
le disque est bien…
Qu'est-ce-que tu dirais, Jean,

si j'avais tué quelqu'un par accident ?
le coup est parti…”

Des impasses 
qui se nomment
squares ou villas
un restaurant chinois 
rez-de-chaussée

Une petite vie indigne
avec beaucoup de monde

Oh le cigare du grand-père
l'ami l'a fumé
et le feu sous le gaz
et le pli sur le lit
que faire ?



Vincent Deyveaux, 2019
textes et photos

1 commentaire:

  1. C'est Jérôme Leroy qui me disait un jour que la poésie ne devait pas avoir l'air de poésie tout en l'étant. On peut dire que là, tu as réussi ce pari-là.

    RépondreSupprimer